Traductions juridiques et informatiques

Devenir traducteur juridique : formations après le bac

publié par Gwendoline Clavé le 12 mars 2022

Traduction » Traduction juridique Formation initiale

also available in English

Si vous voulez devenir traducteur juridique, vous devrez acquérir des compétences en traduction et en droit. Pour vous y préparer juste après le baccalauréat, vous pouvez suivre une licence en langues étrangères, une double licence en droit et langues, ou une formation de juriste linguiste.


Au programme


Licences en langues étrangères pour devenir traducteur juridique

La plupart des universités françaises proposent la licence en langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) et la licence en langues étrangères appliquées (LEA).

  • La licence LLCE se concentre sur les aspects linguistiques et culturels d’une seule langue étrangère. Vous atteindrez un très bon niveau de compréhension et d’expression.
  • La licence LEA enseigne deux langues étrangères (dont l’anglais) et des matières professionnelles (droit, économie, gestion…) et comprend un stage en entreprise.

Dans les deux cas, vous pratiquerez la traduction et pourrez étudier à l’étranger.

Les compétences acquises vous seront très utiles pour devenir traducteur juridique. Toutefois, vous devrez vous former en droit par vos propres moyens ou en suivant une formation en traduction juridique de niveau master.

Devenir traducteur juridique avec une double licence en droit et langues

Certaines universités proposent une double licence en droit et langues (avec LEA ou LLCE). Ces formations demandent deux langues étrangères, dont la première est toujours l’anglais.

  • Si vous choisissez l’allemand, l’espagnol ou l’italien, vous trouverez facilement une double licence. Il en existe aussi avec l’arabe, le chinois, le japonais ou le russe.
  • Certaines universités permettent d’étudier une langue au niveau débutant. Toutefois, vous devrez redoubler d’efforts pour atteindre un niveau suffisant.

Grâce à des cours en droit et en langues, vous développerez une connaissance approfondie de la langue générale et juridique et des systèmes juridiques français et étrangers. Vous pratiquerez aussi la traduction spécialisée. Vous aurez ainsi toutes les clés pour devenir traducteur juridique.

Le programme juriste linguiste, une formation en traduction juridique

L’ISIT, à Paris, propose un programme Grande école sur cinq ans avec un parcours « juriste linguiste », autre nom du traducteur juridique. En plus de l’anglais, vous devrez choisir une deuxième langue étrangère parmi l’allemand, l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’italien, le portugais et le russe.

Vous alternerez entre une formation linguistique et interculturelle dispensée par l’ISIT et une formation juridique suivie dans l’une de ses universités partenaires.

En cinq ans, vous effectuerez au total 13 mois de stages en France ou à l’étranger pour pratiquer dans un contexte professionnel ce que vous aurez appris en cours.

Vous réaliserez aussi un projet de recherche sur deux ans et bénéficierez d’un accompagnement individuel pour préparer votre entrée dans le monde du travail.


Quel que soit votre choix après le bac, gardez à l’esprit que le traducteur juridique n’arrête jamais d’apprendre. Vous devrez donc intégrer la formation continue à votre planning. Pour quelques exemples, consultez mon parcours.

Pour aller plus loin, découvrez :

Icône flèche vers le haut