Un simulateur pour prévenir les accidents de la route

« Une meilleure connaissance des RADS pourrait permettre d’augmenter leur nombre [pour] rendre les routes plus sûres non seulement pour les panthères et autres animaux sauvages mais aussi pour les humains. »

Prestation : traduction de l’anglais au français d’un article de 350 mots pour ce portfolio

Source : When cars and wildlife collide publié par Pensoft le 29 juillet 2015

Article remanié : original et traduction

Pour vous donner un aperçu de mon travail, vous trouverez ci-dessous une version légèrement remaniée de l’article dans sa version originale (en anglais) face à ma traduction (en français). L’article original est diffusé sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International (CC BY 4.0), ce qui n’est pas le cas de ma traduction.

When-cars-and-wildlife-collide-EnFr

Afficher ou télécharger le PDF

Version française uniquement

Grâce à des capteurs leur permettant de détecter la présence de grands animaux sur la route et d’en alerter les conducteurs par le biais de panneaux d’avertissement dotés de feux clignotants, les Systèmes de détection d’animaux en bord de route (RADS) pourraient permettre d’éviter de nombreux décès d’animaux.

Des chercheurs de l’Université de Floride centrale (l’UCF) ont récemment mis en œuvre une simulation novatrice visant à évaluer l’efficacité des systèmes de détection d’animaux en bord de route.

Dans cette étude, les participants roulaient sur une route virtuelle dans un simulateur réaliste découlant d’une collaboration avec l’Institut de simulation et d’entraînement de l’UCF. Certains participants étaient avertis de la présence d’animaux en bord de route par un RADS, d’autres non. Ces simulations visaient à étudier leurs réactions en cas d’irruption d’un animal sur la route.

Les chercheurs voulaient également déterminer si des panneaux d’avertissement affichant des images produisaient de meilleurs résultats que des panneaux affichant du texte. Si les premiers se sont révélés plus performants que les seconds, tous ont amené les conducteurs à ralentir et à freiner plus tôt en cas d’irruption d’un animal que les conducteurs sans système d’avertissement.

« Il existe déjà différents types de RADS capables d’alerter les conducteurs de diverses manières, mais ceux-ci sont installés dans des lieux totalement distincts, ce qui exclut une comparaison directe de leurs performances » explique Molly Grace, doctorante de l’UCF. « Nous avons donc décidé, au lieu d’effectuer un suivi traditionnel (sur le terrain) d’un seul RADS, de réaliser une étude de simulation soigneusement contrôlée qui nous a permis de faire varier certains paramètres du système. »

La route simulée reproduisait l’A41 traversant la Réserve nationale de Big Cypress, en Floride, où un RADS fut installé en 2012 pour réduire les décès de panthères de Floride sur la route, l’espèce étant en voie de disparition. Selon Reed Noss, l’un des chercheurs principaux de l’étude, « les accidents de la route constituent la principale source de mortalité contrôlable de la panthère de Floride et leur nombre augmente presque chaque année ».

« Une meilleure connaissance des RADS pourrait permettre d’augmenter leur nombre dans les zones où les accidents de la route impliquant des animaux sont les plus fréquents, comme celle de Big Cypress, pour, espérons-le, rendre les routes plus sûres non seulement pour les panthères et autres animaux sauvages mais aussi pour les humains », ajoute-t-il.

Votre projet dans le domaine environnemental

Pour obtenir un devis de traduction ou de relecture de vos documents sur le thème de l’environnement, contactez-moi dès à présent par e-mail à l’adresse gwen@clavoline-traduction.fr ou par téléphone au 06 04 09 54 36.